Dix leçons positives

Quand le travail semble plus difficile qu’à l’accoutumée, il peut être bon de se tourner vers les interprétations de la psychologie positive.

 

 

Jusqu’en 1998, la psychologie s’intéressait surtout aux pathologies. On diagnostiquait une maladie chez un être humain et on tentait de la faire disparaître. Cette science était curative.

 

Puis sont arrivés Martin Seligman et le courant de la psychologie positive. Il n’a plus suffi, dès lors, de guérir les gens; on a commencé à les aider à s’épanouir. Depuis, les recherches se sont succédé et on a aujourd’hui une meilleure idée de ce qui fait que les gens peuvent être plus heureux chaque jour. Malgré l’adversité.

 

J’ai eu la chance, au début des années 2000, de suivre un séminaire avec lui et, une dizaine d’années plus tard, je viens d’acquérir les droits d’une formation mettant en vedette une grenouille orange qui relève les défis de son étang grâce aux principes de la psychologie positive. Ces formations seront offertes sous peu, mais vous n’aurez pas à vous inscrire, chers lecteurs, pour bénéficier de ce que j’appelle «les leçons de la grenouille orange».

 

Au cours des 10 prochaines semaines, je vais vous résumer le contenu de ces rencontres. Je vous encourage à conserver ces chroniques afin de vous tourner vers elles les jours où le travail vous semble plus difficile qu’à l’accoutumée.

 

Je vous inviterai donc, au cours des prochaines semaines, à faire taire en vous cette petite voix qui vous amène à constamment regarder ce qu’il y a de laid ou de triste dans votre monde. Chaque semaine, vous découvrirez une nouvelle manière d’appliquer les principes de la psychologie positive afin de mieux vous épanouir au boulot.

 

Vous lisez probablement mes chroniques en vous rendant au travail, et je parie que c’est en fonction de votre milieu de travail que vous les interprétez. J’espère que vous profiterez des prochaines semaines pour vous projeter plus loin.

 

Et n’allez pas penser que ces leçons seront portées par un quelconque vent ésotérique. Non, elles resteront bien ancrées dans la science. Je vous donnerai chaque fois les sources des recherches. Vous pourrez donc, si vous le souhaitez, poursuivre votre réflexion et votre cheminement.

 

Cependant, il ne suffit pas d’apprendre ce qui peut nous rendre plus heureux et plus efficace pour qu’automatiquement nous nous lancions dans l’action. Il y a une grande différence entre le savoir et l’action. J’espère que vous saurez tirer parti des 10 leçons de la grenouille orange pour véritablement changer votre monde.